Logo
Logo

Blogue

Partager

Passé, présent et futur

La situation que nous vivons est temporaire. J’ai entendu ces mots à de nombreuses reprises et ils m’ont fait réaliser que mon rapport au temps a changé. Il y a un « avant » et un « après » le 13 mars 2020. Il y a aussi un « pendant ».

Le choc vécu et ressenti au printemps a été fort. Si fort qu’il m’a amené à concentrer mes énergies à gérer et à m’adapter au quotidien dans plusieurs sphères de ma vie (famille, travail, maison, etc.). À m’enfoncer dans gérer « le moment présent » de façon intense et constante.

Une fois le printemps terminé et l’été bien installé, j’ai réalisé que j’arrivais difficilement à me rappeler ce qu’était la vie en 2019. Le souvenir de ma routine du quotidien de l’automne 2019 était lointain et flou. Les souvenirs de plusieurs activités auxquelles je participais et de certaines personnes que j’ai côtoyées m’étaient plus difficile à saisir et à visualiser.

Ce constat m’a forcé à me rappeler que la vie existait avant « la Covid ».  Ce regard vers l’arrière a fait remonter à la surface des sentiments de nostalgie et de tristesse.

 Il m’a aussi donné un levier très fort pour ramener des émotions et sentiments qui font du bien dans mon moment présent. Je me suis mis à parler avec des amis et des proches de nos bons souvenirs de 2019 et d’avant. J’ai ressorti nos expériences communes marquantes et nos anecdotes du type « te souviens-tu de la fois que Untel a fait… ».

J’ai observé que de parler de ces souvenirs m’aide à créer des moments d’apaisement dans mon quotidien et à ressentir à nouveau ces mêmes rires qui m’ont habité il n’y a pas si longtemps. Je ris plus souvent, je souris plus facilement et je me sens plus léger dans mes contacts avec les autres.

Plus important encore, reparler de ces souvenirs m’amène aussi à regarder en avant. Je commence à planifier mes futurs souvenirs et à parler de « quand nous pourrons, nous allons faire… ». Peu importe les détails que le futur me réserve, je suis confiant que je vais me créer de nouveaux souvenirs qui font du bien avec ceux avec qui je partage des moments de vie. Que ce soit dans la neige à jouer avec les enfants, au chaud avec un café, près du sapin ou au téléphone avec quelqu’un que j’aime, je suis confiant que je vais vivre un moment apaisant.

Je vous invite vous aussi à vous remémorer ces moments qui vous ont fait du bien et à saisir ceux qui sont à venir.

Remercions.


François Hétu
Conseiller d’orientation


Pour lire De grâce, impliquez-vous, c'est ici!

Pour lire La vague du printemps et les feux de l'automne, c'est ici!


Merci à nos partenaires

Québec RCJEQ